PROJET SNE 2015-2017: LE TOP 50 S’APPROPRIE LA VISION

  • Posted on: 6 May 2015
  • By: accere
Français

Le Directeur Général, Président du Directoire de la SNE, a présidé hier 21 avril 2015 dans la salle de réunion de la BDEAC, le lancement d’une série de formations destinées au top management de l’entreprise constitué de Directeurs centraux, départementaux , Chefs de secteur et de service, un collège d’une cinquantaine de cadres dénommé « Top 50 ». Le séminaire d’hier animé par EDF a eu pour objectif de présenter la vision de l’entreprise comprise comme un Projet couvrant les trois prochaines années intitulé « Projet SNE 2015-2017 ». Pour Jean-Claude HOUSSOU, le formateur venu du siège de EDF , la mise en œuvre de cette vision est d’autant déterminante qu’elle conditionne l’atteinte des objectifs que s’est assigné le Directoire pour la SNE. « Nous sommes là pour afficher clairement les axes prioritaires qui doivent être les domaines de performances où le peuple congolais attend la SNE, pense-t-il. Une entreprise d’énergie ce n’est pas une entreprise anodine, quel que soit l’endroit du globe où l’on se trouve. C’est un acteur majeur non seulement de développement mais aussi du bien-être de la population » ajoute-t-il. Le DGPD pour sa part estime que « le bilan a été fait, le constat a été fait, les problèmes sont connus. Le Directoire devra s’atteler à l’organisation et donner à ceux-là qui ont la mission d’animer les structures de l’entreprise à différent niveau, les moyens nécessaires pour bien faire le travail. Sans moyens techniques, sans ressources humaines, il nous est impossible d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Au-delà de cela, il y a la volonté et l’envie de bien faire. » a-t-il précisé. Pour clôturer ce séminaire, le Président du Conseil d’Administration, Eugène ONDZAMBE NGOYI qui a apprécié cette initiative n’a pas tari d’orientations. « J’ai eu l’occasion d’entendre beaucoup de belles choses. L’entreprise est avant tout une équipe. Et une équipe pour gagner a besoin d’une certaine cohérence et cette cohérence passe par la communication et le dialogue, a-t-il rappelé. La communication pour expliquer à tous les acteurs les différentes questions, les différents enjeux de l’entreprise et les objectifs, de sorte que tout le monde soit sensibilisé sur les actions à entreprendre et sur les résultats attendus » a conclu le PCA. La bataille de la Convention collective a été gagnée, il reste maintenant à gagner la bataille de l’adhésion de la vision de l’ensemble des travailleurs de la SNE aux objectifs qui sont assignés et aux actions qui sont entreprises initiées par le Directoire… ce n’est qu’à ce prix-là qu’on peut gagner les batailles de demain.