Henri OSSIBI passe en revue les postes d’exploitation de Ntsiélampo et de Mbouono

  • Posted on: 21 November 2014
  • By: AdminSNE
Français

Concernant celui de Mbouono, situé dans la périphérie du huitième arrondissement, Madibou, le Ministre a visité les trois villas dont les travaux sont en phase de finition. Chaque habitation est composée de trois chambres, d’un vaste salon, d’une cuisine et des sanitaires intégrés. Un forage pour desservir en eau les occupants est également prévu sur le site. Dans ces maisons seront logés, les techniciens de la SNE chargés de surveiller nuits et jours, les installations électriques servant d’interconnexion entre le SNEL en République Démocratique du Congo et la SNE.

Le Ministre s’est rendu également au poste de transformation de Ntsiélampo, situé dans le quartier Sadelmi, dans le septième arrondissement, Mfilou. Dans cette grande base vie, treize villas abandonnées depuis les événements de 1997 sont entièrement réhabilités aux frais de l’état. Ces travaux que le ministre a apprécié l’exécution sont à la phase de finition. D’architecture identique, les logements rénovés et climatisés, comprennent aussi trois chambres, une cuisine, une douche et des toilettes intégrées ainsi qu’un petit débarras. Dans cette base-vie, un dispensaire, un restaurant et un forage de grande capacité sont en cours d’exécution. Une école est également prévue.

Pour Georges MOUANGOLI AMENGHA, Chef de Service HT-THT Brazzaville /Pool « la réhabilitation de ces bases vie vient concrétiser notre aspiration de faire en sorte que les exploitants évoluant dans nos postes THT, vivent proches de leurs lieux de travail, afin d’augmenter la capacité réactive des équipes en cas d’interventions en urgence lors d’une panne constatée dans le poste, a-t-il reconnu. C’était un grand handicap car, le fait d’être prochainement logé non loin du lieu de travail va épargner à mes hommes toutes les difficultés de transport que nous connaissons dans la ville de Brazzaville. Ils sont à l’origine de beaucoup de désagréments dans la rotation des équipes de travail. » A-t-il précisé.

« Ce site est un site clé, dans la mesure où l’électricité produite venant du nord du pays, notamment celle du barrage d’Imboulou et du réseau sud, précisément de Moukoulou et de Kinshasa est gérée et redistribuée sur l’ensemble du réseau national », a indiqué Henri OSSEBI, tout en précisant que la réhabilitation de ces sites par le gouvernement permettra aux techniciens de la SNE logés sur place de veiller sur le réseau afin d’être plus réactifs en cas d’urgence.